J’ai découvert récemment un produit Woodland Scenics qui remplace avantageusement le liège comme support de voie. Ce produit de teinte gris foncé, aux bords biseautés, est  réalisé dans une mousse de 5mm d’épaisseur ayant de très bonnes propriétés acoustiques. Il existe en rouleaux de 7.2 m de long (référence ST1474) ou en feuilles de 12.7 x 61 cm (référence ST1474) destinées aux  aiguillages.

st1474b

Le support se fixe avec de la colle en cartouche à base de MS polymères (par exemple la colle FIX ALL de Soudal).

Cette colle existe en plusieurs teintes (blanc, gris, brun). On utilisera le gris ou le brun en fonction de la couleur du ballast. Elle pénètre peu le support et garde une certaine flexibilité. Elle sèche lentement mais possède un pouvoir d’adhérence initial très élevé.

Un pistolet pour cartouche de colle est nécessaire pour l’appliquer ainsi qu’une spatule.

outils

Pour la pose et le ballastage des voies je procède comme suit :

Phase 1 : pose du support de voie (Track bed).

Je pose d’abord, provisoirement, la voie et les aiguillages avec leurs éclisses selon le plan réalisé au préalable. Je les fixe avec des clous très fins (Peco Track pins SL14) après avoir fait un petit trou dans les traverses.

La voie flexible éventuelle est coupée à dimension et posée. Je laisse les clous dépasser de quelques millimètres afin de pouvoir les retirer facilement par la suite.

A ce stade je réalise des essais de roulement pour voir si les locomotives et les wagons circulent sans problème. Je repère également les positions des traverses mobiles des aiguillages pour pouvoir forer le passage de la tringlerie de commande des moteurs placés sous la voie.

Ensuite je dessine le contour des voies en ajoutant de part et d’autre le débordement du support de voie (9 mm en H0 pour de la voir RocoLine).

Je décloue les voies et je les retire, je fore le passage des tringleries ( 10 mm).  Puis j’encolle en suivant les contours avec le pistolet et j’uniformise à la spatule (une fine couche est suffisante). Je pose alors le support de voie sur la colle en l’ajustant et, avant que la colle ne prenne je dispose à nouveau les voies afin d’ajuster le support si c’est nécessaire.

pose

Phase 2 : peinture.

Avant leur pose définitive, je peins les voies. Je travaille à l’extérieur en posant les tronçons de rails sur du papier journal et en utilisant de la peinture mate en bombe (par exemple Tamiya AS-22 Dark Earth).

Au préalable je protège le cœur des aiguillages, les points de contact des parties mobiles et les jonctions de rail avec du Maskol.

Avant que la peinture ne soit complètement sèche je nettoie le dessus des rails avec un chiffon sec.

Après 24 heures de séchage je peins les rails, avec un pinceau n°1, en utilisant de la peinture Humbrol « cuir » n°62. Nouveau nettoyage du dessus des rails puis séchage.

Phase 3 : pose définitive des voies et ballastage.

J’encolle le support des voies (dessus et flancs) en dépassant de quelques millimètres de chaque côté. La couche de colle peu être un peu plus épaisse que précédemment (sans excès !) et ne doit pas laisser paraître le support.

Je pose et j’ajuste alors la voie dans la colle. Si nécessaire j’ajoute temporairement quelques clous. Je contrôle que les jonctions entre voies sont bonnes.

bal1

bal2

Je répands ensuite une fine couche de ballast sur les voies et les bords du support. Je fais pénétrer le ballast en tapotant avec les doigts. Le ballast adhère presque instantanément au support. J’enlève l’excès avec un pinceau doux.

J’humidifie enfin le ballast avec un mélange d’eau et de liquide de vaisselle (quelques gouttes dan un litre). Puis je pulvérise du Scenic Cement (Woodland Scenic réf : S191). Laisser sécher au moins 24 heures.

bal3

Remarques : sur cette dernière photo la voie n'a pas été peinte et la colle utilisée est de couleur grise et apparaît légèrement au travers du ballast - il faudrait prendre de la colle brune.